Pourquoi Facebook met fin à son nouveau Fil Explorer !

Pourquoi Facebook met fin à son nouveau Fil Explorer !


Sur les 6 derniers mois, Facebook réalisait un test d’envergure sur sa plateforme au travers d’une nouvelle fonctionnalité : le Fil Explorer. Certains internautes disposaient ainsi d’un flux d’actualité différencié : le fil classique pour les publications de leurs amis, et le Fil Explorer pour les pages marques et médias. Après plusieurs mois d’expérimentation, Facebook a officiellement annoncé par le biais d’un communiqué la fin du Fil Explorer.


Flux Explorer Facebook

Facebook revoit sa position en supprimant le Fil Explorer

Adam Mosseri (Chargé de contenu – Facebook) s’est exprimé la semaine dernière dans un communiqué officiel :

« You gave us our answer: People don’t want two separate feeds. In surveys, people told us they were less satisfied with the posts they were seeing. […] We heard from people who said they want to see more from friends and family. Those changes mean less public content in News Feed like posts from businesses, brands, and media. We also received feedback that we made it harder for people in the test countries to access important information […] »

En d’autres termes, les utilisateurs de Facebook ne veulent pas deux fils d’actualités propres. Les sondages ont révélé que les internautes étaient moins satisfaits des publications qu’ils voyaient, additionné au fait que cela ne les aidaient pas plus à se connecter davantage avec amis et famille. L’autre inconvénient de ce flux d’actualité Explorer était de rendre plus difficile l’accès aux informations importantes. Il n’en fallait pas plus à Facebook pour interrompre ce test et fusionner à nouveau ses flux d’actualités.

 

Cette nouvelle fonctionnalité influait fortement sur les performances et la visibilité des pages entreprises. En effet, les gestionnaires de pages évoquent une chute du reach et de l’engagement sur leurs pages. On retrouve d’ailleurs cette tendance dans l’étude réalisée par les 60 principaux médias Slovènes. En effet, ceux-ci ont enregistré 4 fois moins d’interactions sur Facebook depuis le lancement de ce nouveau flux d’actualité.

Si ces tests s’étaient révélés concluants, Facebook aurait probablement déployé cette version dans d’autres pays dont la France. Une éventualité que beaucoup de médias et entreprises redoutaient. Bon perdant devant la fin de cette expérimentation, Facebook a quand même tenu à rappeler que l’objectif de ce test était avant tout, de répondre à un besoin des utilisateurs quant au contenu de leurs flux. Si ce test n’a effectivement pas remporté l’engagement des utilisateurs, Facebook va maintenir ses efforts dans sa quête de nouvelles alternatives à nous proposer.

N’hésitez pas à contacter l’un(e) de nos consultant(e)s Ad’s up pour vous accompagner dans votre stratégie publicitaire sur les réseaux sociaux !