Google Merchant Center : la fin de l’importation de flux via CMS

Google Merchant Center : la fin de l’importation de flux via CMS


Alors que cette option était disponible depuis maintenant près de deux ans, Google met fin à l’importation de flux Merchant Center via les CMS (Content Management System). L’intégration via BigCommerce, Magento et PrestaShop ne sera plus disponible. Les annonceurs utilisant actuellement cette technique d’importation verront leurs flux suspendus le 20 Mars 2018Pourquoi un tel revirement de situation ? Ad’s up vous explique.

Les annonces Google shopping

Cette annonce a eu l’effet d’une bombe pour de nombreux retailer. Le e-commerce est, nous le savons, un secteur en évolution permanente dans lequel rien n’est jamais acquit. L’environnement de Google quant à lui, est également constamment en mutation. Lancé en 2010 en France, Google Shopping permet aux annonceurs d’apparaître sur les pages de recherche. En important son catalogue via un flux, l’annonceur peut alors apparaître sur les produits qu’il souhaite.

Exemple de capture Google Shopping à Droite

Exemple d’annonces produits 

Ces annonces occupent une place de choix sur la page de recherche. Elles peuvent apparaître à deux endroits différents : au-dessus des résultats payants, ou à leur droite. Ces annonces permettent également d’afficher aisément des informations très pertinentes pour l’utilisateur. Informations comme la photo, le prix de vente, ou encore les frais d’envoi du produit. A noter qu’un annonceur peut profiter d’un double affichage des annonces d’un produit. Il lui faudra alors avoir un flux Google Shopping et des annonces textuelles du réseau de recherche.

Google sécurise son marché

Apparus courant 2016, les modules Google Shopping pour Prestashop, BigCommerce et Magento devaient faciliter l’intégration d’un flux pour les annonceurs ayant créé leur boutique en ligne via un de ces CMS. La raison pour laquelle Google fait machine arrière intervient dans la volonté du moteur de recherche d’améliorer l’expérience utilisateur. En supprimant cette fonctionnalité, Google souhaite rendre ses flux plus propres : éviter les erreurs d’importation, les erreurs d’images et prix incorrectes. Cette annonce intervient également quelques mois après l’amende de 2,7 milliards de dollars de Google pour abus de position dominante. Pour rappel, cette condamnation avait eu pour effet de forcer Google à ouvrir son flux aux comparateurs de prix. Ces mêmes comparateurs auparavant bannis de cet espace publicitaire. N’hésitez pas à lire notre article du 28 septembre 2017 sur le sujet.

Cette annonce n’est donc potentiellement pas uniquement liée à la volonté de Google de vouloir offrir une meilleure expérience. En « invitant » les annonceurs à retravailler leur flux et à passer exclusivement via Google Merchant Center, Google renforce son contrôle des annonces Shopping. Une façon de montrer que même en perdant un procès, Google fait toujours sa loi sur son moteur de recherche !

Si vous importez actuellement vos flux via un CMS ou avez des questions sur le développement de Google shopping, n’hésitez pas à contacter nos équipes !