Snapchat lance son API publicitaire -

Snapchat lance son API publicitaire


A l’image de Facebook, Twitter ou encore LinkedIn, c’est au tour de Snapchat de lancer son API publicitaire. En effet, le réseau social souhaite développer rapidement son système de monétisation et atteindre un chiffre d’affaires d’un milliard d’euros d’ici 2017.

Alors que Snapchat se rémunérait essentiellement avec la vente de filtres ou de masques via la section « Discover », les dirigeants souhaitent augmenter leurs revenus en proposant des publicités ciblées, similaires à ce que propose leurs concurrents. Ainsi, les utilisateurs devraient voir prochainement l’arrivée d’annonces publicitaires entre les contenus de leurs Stories.

Si cette application était jusqu’à présent difficile à appréhender pour les marques et les entreprises, l’arrivée de Snapchat Partners devrait permettre à bon nombre d’entre elles d’exploiter plus efficacement ce support en bénéficiant d’espaces publicitaires plus pertinents et surtout plus adaptés à leurs besoins et à leurs objectifs commerciaux.

Logo Snapchat

A cet effet, les publicités sur l’application devraient être vendues par des services tiers. D’un côté nous aurons les Ads Partners (4C, Amobee, VaynerMedia, Brand NetWorks, SocialCode, TubeMogul, Adaptly, Unified) dont le rôle sera de mettre en place des passerelles entre l’application et les annonceurs. De l’autre, les Creative Partners qui seront chargés d’adapter les créations aux attentes de Snapchat, notamment vis-à-vis du format publicitaire vertical appelé 3V (Vertical Video View) et qui devrait être renommé Snap Ads.

Tout comme Google AdWords et Bing Ads, la régie publicitaire de Snapchat devrait fonctionner sous la forme d’un système d’enchères et de mise en concurrence entre les différents annonceurs. Néanmoins, nous n’avons pour le moment aucune information précise à ce sujet.

Si l’objectif d’atteindre les un milliard d’euros de chiffre d’affaires en 2017 semble relativement ambitieux, ce dernier n’en demeure pas moins impossible. En effet, après avoir généré un CA de 59 millions en 2015, le réseau social américain estime ses revenus potentiels de 2016 entre 250 et 350 millions d’euros. Ainsi la publicité devrait grandement développer la croissance financière de Snapchat.

Alors que la firme américaine compte désormais davantage d’utilisateurs que Twitter, nul doute que les annonceurs seront nombreux à vouloir tenter l’expérience.