RGPD : préparez votre mise en conformité !

RGPD : préparez votre mise en conformité !


Dès les 25 mai prochain, la nouvelle législation du RGPD entrera en vigueur. Elle impactera de nombreux acteurs du marché, et particulièrement les e-commerçants. Ad’s up décrypte pour vous les best practices pour accueillir sereinement ce changement à 360° du Règlement Européen.

Le RGPD, c’est quoi ?

Le RGPD, comprenez Règlement Général sur la Protection des Données, a pour objectif de renforcer la responsabilité des entreprises récoltant des données personnelles d’utilisateurs à travers leur site internet.

Quels impacts pour les entreprises ?

Pour tous les acteurs du marché ayant des clients dans les pays de l’union européenne, le RGPD vigile la collecte de leurs données personnelles, spécialement lorsque ces dernières permettent l’identification d’un individu. L’entrée en vigueur du RGPD s’inscrit dans une démarche de transparence des entreprises, mais également de leurs sous-traitants, dans le traitement et l’utilisation des informations clients collectées.  

Pourquoi sa mise en vigueur ?

Le RGPD a pour but d’améliorer l’expérience utilisateur et le respect de la vie privée des consommateurs. Son application obligera les entreprises à veiller à ce que les données communiquées ne soient pas réutilisées de façon abusive. Pour exemple, un utilisateur créant un compte pour passer une commande ou encore s’inscrivant à une newsletter, mettra à disposition du site un certain nombre d’informations personnelles. Ces dernières devront être préservées de toutes relances marketing par la société si le client en exprime le souhait. En clair, il conviendra dorénavant de traiter et stocker les données collectées sur le site en respectant l’utilisation accordée par le client, ce qui n’est malheureusement pas toujours le cas actuellement.

Quels sont les points de vigilance ?

En ce qui concerne les données déjà à disposition des entreprises, ces dernières devront offrir la possibilité aux utilisateurs d’exercer un droit de regard imprescriptible. Ils pourront dès le 25 mai, sur simple demande, consulter, rectifier ou même supprimer les informations acquises par les sites. Chez les e-retailers entre autres, cela induira en interne une vraie réflexion concernant la politique et les processus établis pour la collecte des informations.  En effet, si un utilisateur fait valoir son droit à l’oubli, les entreprises auront l’obligation de supprimer lesdites informations, de l’ensemble des supports de stockage et emplacements de sauvegarde. L’action s’avérera spécialement chronophage si une cartographie des données personnelles collectées n’a pas été réalisée en amont.

Se préparer au RGPD en 7 étapes

 

Pour en savoir plus sur la mise en conformité au RGPD, n’hésitez pas à consulter les étapes détaillées sur le site de la CNIL.