Social media : la guerre du copycat fait rage - Ad's up
Fermer

Demande de devis ou d’informations :


    Nom*

    Prénom

    Tél

    Site internet

    Email*

    Société

    Laissez votre message en précisant budget ou levier d’acquisition actuel si possible

    Fermer Menu
    ×

    Social media : la guerre du copycat fait rage


    Et voilà que les stories sont aussi disponibles sur Twitter. Enfin, parlons plutôt de « fleets », pour évoquer ces publications éphémères qu’il est désormais possible de diffuser sur le réseau social représenté par l’oiseau bleu. Depuis le 17 novembre dernier, Twitter propose, en effet, cette nouvelle fonctionnalité qui n’est pas sans rappeler les « Facebook Stories » et les « Instagram Stories » qui elles-mêmes sont inspirées des « Snapchat Stories ». Dans le même temps, Snapchat a, quant à lui, lancé le nouveau format Spotlight, étrangement similaire à celui qui fait le succès de l’application TikTok, qui a également déjà été repris par Instagram. A l’heure à laquelle les réseaux sociaux prennent une place prépondérante dans nos quotidiens, chaque plateforme semble vouloir davantage s’inspirer des meilleures idées de ses concurrents, plutôt que de chercher à se démarquer et à proposer de nouvelles fonctionnalités uniques et innovantes. Bienvenue dans la guerre du copycat du social media.

     

    Social media : la guerre du copycat

    Guerre du copycat : toujours plus de stories

    « Une sensation de déjà vu » : voilà le premier avis général des utilisateurs de Twitter lorsqu’ils ont découvert les Fleets de leurs twittos favoris. Pour l’heure, cette nouvelle fonctionnalité, qui a déjà été testée au Brésil, en Italie, en Inde et en Corée du Sud avant de débarquer en France est loin de faire l’unanimité auprès des adeptes de Twitter, déjà habitués à voir ce type de contenu sur d’autres plateformes. Ceci dit, bon nombre d’utilisateurs étaient également sceptiques en 2017, lorsqu’Instagram a lancé son système de stories dans le but de concurrencer Snapchat. Trois ans plus tard, près de 2,5 fois plus de stories circulent chaque jour sur Instagram que sur son concurrent californien. On dit souvent que les chiffres ne mentent pas, pour le coup, ils justifient et favorisent la guerre du copycat. 

    Si, quatre ans après son lancement, Instagram Stories rencontre un franc succès, cela n’indique en rien le même destin pour les versions Twitter et LinkedIn de cette fonctionnalité. Pour l’heure, l’idée de ces plateformes est de tester la réceptivité de ses utilisateurs, pour ensuite agir en conséquence. En 2017, le système de messagerie instantanée Facebook Messenger avait, par exemple, abandonné l’idée du « Messenger Day » quelques mois après son lancement, suite à l’échec constaté de ces publications éphémères inspirées de Snapchat.

    Guerre du copycat : la tendance est aux vidéos courtes et divertissantes

    Vous l’aurez compris, le meilleur élève en terme de copycat est, jusqu’à preuve du contraire, Instagram. Et face au succès de l’application TikTok, véritable star de la période de confinement avec pas moins de 689 millions utilisateurs actifs chaque mois, le leader mondial des stories a voulu, au mois de juin dernier, se faire une place sur le marché des vidéos « courtes et divertissantes » en lançant Instagram Reels. Des vidéos de 15 secondes, donc, sur lesquelles nous pouvons ajouter notre propre contenu audio ou celui d’un autre utilisateur ainsi que des effets en tout genre … A première vue, Instagram Reels ne présente donc rien de bien différent que ce que nous pouvons déjà trouver sur TikTok depuis la création de l’application phénomène en 2016. La principale différence entre TikTok et Instagram Reels réside dans le fait que l’une est une application autonome, lorsque l’autre n’est qu’une fonctionnalité d’une application, qui présente un contenu plus varié et plus complet. C’est, à priori, sur cet aspect que semble miser Instagram pour faire la différence sur ses concurrents.

    Plus récemment, Snapchat a également flairé cette tendance des vidéos courtes et divertissantes en lançant, à son tour, une fonctionnalité similaire appelée Spotlight. Consciente du retard pris sur les deux concurrents, la plateforme créée en 2011 a d’ailleurs tenté de booster le démarrage de sa nouveauté en promettant de répartir près d’un millions de dollars par jour aux auteurs des snaps les plus viraux, afin d’inciter ses utilisateurs à privilégier Snapchat à TikTok ou à Instagram.

    Guerre du copycat : the imitation game

    La volonté d’apporter une complémentarité entre les différentes plateformes, qui faisait la singularité de chacune d’elles, semble aujourd’hui complétement révolue. Désormais, toutes veulent se ressembler et devenir une « super-app » mettant à disposition tout ce dont les utilisateurs auraient éventuellement besoin, dans le but d’augmenter leur part de marché sur leurs concurrents. A ce jeu-là, les plateformes sociales les plus puissantes pourraient rapidement être amenées à sortir tous leurs nouveaux concurrents de la course, en calquant leurs idées les plus originales, dans le but de s’affirmer comme le roi du marché.

    Si vous avez des questions sur votre stratégie Social Ads ou souhaitez être accompagnés dans votre stratégie web-marketing, n’hésitez pas à contacter notre agence Social Ads via notre formulaire de contact.