IA : 7 optimisations qu'elle ne pourra pas faire pour vos campagnes Google Shopping !

IA : 7 optimisations qu’elle ne pourra pas faire pour vos campagnes Google Shopping !


A l’ère de l’automation et des stratégies automatiques sur vos campagnes Shopping, qu’en est-il des actions manuelles de l’homme face à des optimisations de plus en plus régies par l’intelligence artificielle ?

Dans un précédent article, nous vous parlions de la montée de l’automation et des signaux Google qui peuvent être dorénavant traités et interprétés de façon autonome via le machine learning. Aujourd’hui, nous faisons le point avec vous sur l’ensemble des optimisations de vos campagnes Google Shopping où l’Intelligence Artificielle n’est pas encore prête de remplacer la main de l’homme.

Voici 7 points de vigilance à ne pas négliger pour les performances de vos campagnes !

Débarrassez-vous des requêtes coûteuses et ambigues

Qu’il s’agisse de vos campagnes Shopping ou AdWords, il s’agit d’une des optimisations les plus élémentaires. Aujourd’hui, le système Google sélectionne les produits les plus pertinents du flux Merchant Center pour les faire correspondre aux requêtes des internautes. L’algorithme utilise également le contexte des requêtes précédentes de l’utilisateur pour déterminer quels types de produits celui-ci a pu rechercher.

Pourtant, il est commun de retrouver des discordances au niveau de l’ambiguïté des mots-clés. En effet, ci-dessous, un parfait exemple avec Vegas Gold et Royal Blue. Ces produits ont été qualifiés par le machine learning comme des annonces pour vêtements de couleurs. Il aurait donc été judicieux de les exclure :

L’intérêt d’exclure des mots clés, ayant peu de chance de convertir ou de faire rayonner votre marque, vous permettra notamment de réaliser de belles économies.

Améliorez la correspondance des requêtes et des produits diffusés

Malgré des structures avancées et une bonne correspondance entre requêtes et flux, nous faisons souvent face à la même problématique : l’algorithme ne choisit pas systématiquement de diffuser les produits les plus performants. Ci-dessous, un parfait exemple de l’interêt d’une surveillance manuelle. Pour la même requête, le produit Anvil est diffusé alors que ses performances sont plus faibles que celles de Gildan :

Sur des requêtes génériques, vous pouvez palier à cette problématique de diffusion de différentes marques du flux, en filtrant et excluant le terme de recherche dans le groupe d’annonces le moins performant. Cela aura pour effet de maximiser la diffusion sur le groupe d’annonces Gildan par exemple ici. Attention cependant, cette optimisation nécessite évidemment l’utilisation de plusieurs groupes d’annonces.

Assurez-vous de la synchronisation entre AdWords et votre flux produits

Une fois la mise en place d’une stratégie automatique, il reste important de synchroniser vos nouveaux produits manuellement. Souvent considérée comme inutile par les annonceurs, la manipulation se révèle pourtant nécessaire. En effet, celle-ci permet de garder une structure en phase avec les données du flux, de gérer les exclusions (exemple point 2) et le biding de la machine via les datas accumulés sur le produit et non sur l’Ad group.

Optimisez continuellement vos annonces Google Shopping

Sur Google Shopping, bien qu’il n’y ait pas d’annonces à rédiger, il faut se servir intelligemment des données du flux pour diffuser des annonces pertinentes :

Les titres et les images

La qualité des images est primordiale sur Google Shopping, c’est votre vitrine ! C’est donc capital de l’optimiser pour se démarquer de la concurrence. Ici encore, l’IA ne pourra le faire pour vous, c’est pourquoi vous devez rester vigilants sur la meilleure mise en valeur de vos produits.

Ci dessous, l’exemple du Chromebook ASUS. L’image indique que l’ordinateur peut également faire tablette, mais si l’internaute n’est pas familier avec le concept, il pourrait être confus. En revanche, cette présentation inhabituelle peut attirer plus de clics. À vous de tester quelle option est la meilleure pour vos performances !

Pour les titres, nous vous recommandons de mettre les détails clés au début du titre, d’autant qu’ils ne sont pas visibles dans l’image.

Le prix, facteur clé de la performance

Comme vous le savez, sur Google Shopping le prix est déterminant pour vos performances puisque ce dernier est visible pour l’ensemble des internautes et leur offre la capacité de comparer en un clin d’œil.

Pour qu’un produit soit rentable, n’hésitez pas à en baisser son prix plutôt que son enchère. Par ailleurs, une des meilleures manières de vérifier si vous êtes compétitifs, c’est de vous rendre sur le rapport de suggestions de produits de Google.

Les extensions, parfaites « finitions » de vos annonces

Si sur le Search, une annonce bien optimisée comprend toutes les extensions d’annonces possible, cela s’applique également sur Google Shopping. Pensez à ajouter vos offres spéciales sur le flux, les avis clients, ou encore les Local Inventory Ads.

Optimisez votre site

Dernier point essentiel avant toute optimisation : votre site internet. Même si votre trafic est qualifié et pertinent, si votre support de vente ne l’est pas, vos efforts seront vains.

Aidez-vous d’Analytics pour trouver où les clients abandonnent leur processus de conversion. Le rapport « flux de l’objectif » peut être très révélateur des problèmes rencontrés par les utilisateurs sur votre site.

Par ailleurs, les recherches Google sur Mobile ont dépassé celles réalisées sur ordinateur en 2017 (moyenne mondiale de 51,3% sur mobile vs 48,7% sur ordinateur) . Cela dépend évidemment des secteurs et types de produits, mais il est important de penser mobile friendly et d’optimiser votre site dans ce sens.

campagne shopping

De la gestion des mots clés négatifs à l’optimisation des dernières étapes du parcours consommateur sur le site, vous aurez compris que les optimisations manuelles ne doivent pas être laissées de côté dans votre stratégie. L’automation et l’approche humaine sont complémentaires pour optimiser et booster correctement les performances de vos campagnes Google Shopping.

N’hésitez pas à contacter l’un(e) de nos consultant(e)s Ad’s up pour vous accompagner dans votre stratégie AdWords.