iOS 14,5 : 87% des utilisateurs Apple refusent le suivi publicitaire - Ad's up
Fermer

Demande de devis ou d’informations :


    Nom

    Prénom

    Tél

    Site internet

    Email

    Société

    Laissez votre message en précisant budget ou levier d’acquisition actuel si possible

    Fermer Menu
    ×

    iOS 14,5 : 87% des utilisateurs Apple refusent le suivi publicitaire


    C’était à prévoir. Deux semaines après la sortie de la mise à jour iOS 14,5 qui contient notamment l’App Tracking Transparency, une immense majorité des détenteurs d’appareils Apple sont devenus intraçables pour les annonceurs. En effet, d’après une étude menée par Flurry Analytics, 87% des 5,3 millions de personnes sondées à travers le monde ont décidé de refuser le suivi publicitaire de leurs applications. Aux Etats-Unis, les utilisateurs Apple semblent encore plus réticents que la moyenne à l’idée de recevoir des publications ciblées, car seulement 6% d’entre eux ont accepté d’être tracés.

    Pour rappel, depuis le 26 avril dernier et la sortie de cette fameuse mise à jour, les utilisateurs Apple ont désormais la possibilité d’accepter ou de refuser le suivi publicitaire lorsqu’ils se rendent sur leurs applications mobiles.

    worldwide-ios-14-5-opt-in-rate

    us-ios-14-5-opt-in-rate

    Facebook demande à ses utilisateurs d’accepter le suivi publicitaire

    Une première tendance, seulement deux semaines après la sortie de l’App Tracking Transparency, qui se montre déjà révélatrice de l’importance qu’accordent les utilisateurs vis-à-vis de leurs données. Et si cela peut-être vu comme une opportunité de voir circuler des publicités adaptées à leur profil, ces derniers préfèrent, à priori, conserver un certain anonymat et se contenter de recevoir des annonces plus générales. Au grand dam de Facebook. Habitué à utiliser le suivi publicitaire pour permettre aux annonceurs d’optimiser leurs campagnes, le réseau social semble être le grand perdant de cette mise à jour iOS 14,5.

    Face à cette situation, Facebook a tenté de riposter. Conscient des enjeux du changement de paradigme volontairement instauré par Apple, le réseau social a décidé d’afficher un message afin d’inciter les utilisateurs à accepter le suivi publicitaire, juste avant qu’apparaisse la notification de l’App Tracking Transparency. Facebook précise notamment qu’un simple clic sur l’option « Accepter » soutiendrait les petits commerces, dont le suivi publicitaire se place au centre de leur stratégie marketing. Dans son message, le leader des réseaux sociaux menace même de rendre son utilisation payante, dans le cas où un trop grand nombre d’utilisateurs venaient à empêcher le suivi publicitaire des applications.

    Des applications qui menacent de devenir payantes

    Et aussi surprenant que cela puisse paraître, cette menace a tendance à se généraliser ces derniers jours, auprès des applications les plus influentes du marché. Après les réseaux sociaux Facebook et, forcément, Instagram, c’est Vinted qui a menacé de devenir payante, pour dissuader ses utilisateurs de bloquer le suivi publicitaire. En effet, l’application lituanienne, leader mondial de la vente de vêtements et d’accessoires d’occasion, affiche également un message dissuasif, titré « Aide-nous à garder l’application Vinted gratuite », pour les utilisateurs ayant fait la mise à jour iOS 14,5. « L’application Vinted est gratuite en partie grâce aux revenus générés par les publicités. Les informations de suivi nous permettent de te montrer des publicités plus pertinentes et personnalisées », précise également le message.

    Et si nous avons noté une légère augmentation du taux d’acceptation depuis la sortie de la mise à jour, il sera intéressant d’observer si ces menaces auront un réel impact sur le comportement des utilisateurs, toujours aussi soucieux de conserver leurs données privées.

    Si vous avez des questions sur votre stratégie Social Ads ou souhaitez être accompagnés dans votre stratégie social marketing, n’hésitez pas à contacter notre agence Social Ads via notre formulaire de contact.