Le guide pour tout comprendre aux Core Web Vitals | Ad's up
Fermer

Demande de devis ou d’informations :


    Nom*

    Prénom

    Tél

    Site internet

    Email*

    Société*

    Laissez votre message en précisant budget ou levier d’acquisition actuel si possible

    Fermer Menu
    ×
    Agence SEO / Guides et astuces pour le SEO / Les Core Web Vitals, les indicateurs des temps de chargement de Google

    Les Core Web Vitals, les indicateurs des temps de chargement de Google

    Guides et astuces pour le SEO 17/02/2022 11 min. de lecture mm Ugo

    Depuis 2021, Google a déployé une mise à jour (« Update Page Experience »). Celle-ci vise à améliorer son algorithme en prenant désormais en compte les « Core Web Vitals ». Trois nouveaux indicateurs sont mesurés : le temps de chargement, la réactivité et la stabilité visuelle de la page.

    La position d’un site dans la page des résultats de recherche (SERP) est déterminée par de nombreux éléments. La présence de mots-clés dans le contenu, la qualité du texte ou encore la popularité du site en font partie. Depuis 2021, Google a déployé une mise à jour (« Update Page Experience »). Celle-ci vise à améliorer son algorithme en prenant désormais en compte les « Core Web Vitals » (signaux web essentiels). Ils sont analysés pour déterminer le classement des sites dans la SERP. L’objectif est d’assurer une expérience utilisateur (UX) toujours plus satisfaisante. Trois nouveaux indicateurs sont mesurés : le temps de chargement, la réactivité, la stabilité visuelle de la page. Vous voulez améliorer votre référencement naturel ? Découvrez les Core Web Vitals dans ce guide : comment les optimiser, les mesurer, puis quel est leur impact sur votre référencement.

    Historique et définition des Core Web Vitals

    Google optimise sans cesse son algorithme afin de mieux répondre aux besoins des internautes. Les Core Web Vitals sont les nouveaux indicateurs pris en compte. 

    Définition

    Les Core Web Vitals sont une série d’indicateurs servant à mesurer les performances d’un site. Ils sont au nombre de trois :

    • LCP (Largest Contentful Paint) : la vitesse de chargement de la page ;
    • FID (First Input Delay) : la réactivité de la page ;
    • CLS (Cumulative Layout Shift) : la stabilité visuelle de la page.

    Grâce à ces trois indicateurs, Google tente d’estimer la rapidité d’un site. Ces critères sont essentiels pour offrir une excellente expérience utilisateur.

    Historique

    Google introduit régulièrement des nouveautés dans le fonctionnement de son algorithme. L’objectif est d’ajouter et affiner toujours plus le classement des sites dans la SERP. Pour cela, l’une de ses premières inventions était le PageRank. Cet indicateur mesure la popularité des sites d’après le nombre de liens externes pointant vers lui. Google a aussi remplacé Google Feed par Google Discover en 2018. Ce fil d’actualité basé sur l’intelligence artificielle permet d’afficher du contenu personnalisé sous le champ de recherche. 

    En 2021, les Core Web Vitals ont été ajoutés via la mise à jour de Google Page Experience. Celle-ci consiste à moins bien référencer les sites ne répondant pas à ces critères d’exigence. Par exemple : s’ils ne sont pas sécurisés en HTTPS ou responsives. Elle concernait d’abord les usages mobiles (Smartphone, tablette). Une mise à jour desktop a ensuite été déployée entre février et mars 2022. L’algorithme Google devient ainsi cross devices. Peu importe le support utilisé, les internautes bénéficient désormais des meilleures réponses à leurs requêtes. C’est-à-dire, celles offrant une UX satisfaisante, des contenus de qualité et une excellente note Core Web Vitals.

    Les indicateurs des Core Web Vitals

    Les Core Web Vitals sont trois indicateurs importants pour mesurer la qualité technique d’une page Internet. 

    Le Largest Contentful Paint

    Le Largest Contentful Paint permet de mesurer la rapidité de chargement d’une page web. Le plus grand élément visible à l’écran sans faire défiler la page doit s’afficher en moins de 2,5 secondes. C’est la condition pour obtenir un bon Largest Contentful Paint. Jusqu’à 4 secondes, le site est considéré comme « à améliorer ». Au-delà de cette durée, le LCP est jugé mauvais.

    La mesure commence dès l’instant où la page est ouverte. Elle s’arrête lorsque tous les éléments importants sont affichés sur l’écran.

    Le First Input Delay

    Sur Internet, chaque seconde compte : les internautes sont facilement frustrés par une attente jugée trop longue. Le First Input Delay évalue la réactivité d’interaction d’une page. Il mesure le temps écoulé entre le moment où un internaute fait une action sur la page et celui où le navigateur répond. Pour être considéré comme correct, le FID ne doit pas dépasser 0,1 seconde. Par exemple, un utilisateur clique sur un Call to Action sur la page et que le navigateur met plus de 0,1 seconde à répondre, le First Input Delay est considéré comme mauvais. 

    Le Cumulative Layout Shift

    Le Cumulative Layout Shift mesure la stabilité visuelle d’une page pendant son chargement. Contrairement au LCP et au FID, il ne se calcule pas en secondes. Il s’agit d’un score. Celui-ci doit être le plus proche possible de zéro pour satisfaire Google. Le CLS est important, car la stabilité visuelle impacte l’expérience utilisateur. Par exemple, si des blocs changent de position pendant le chargement, cela occasionne une gêne pour l’internaute. Il en va de même si en cours de chargement une publicité apparaît, décalant tout le contenu. L’internaute commence à lire la page dès son affichage. Tout élément perturbant sa lecture, même pour quelques microsecondes, est pris en compte par Google. Le Cumulative Layout Shift mesure la fréquence, mais aussi l’étendue avec laquelle ces changements surviennent.

    Données terrain VS données labo

    Plusieurs outils sont disponibles pour mesurer les Core Web Vitals de votre site. Ils peuvent exploiter des données terrain ou laboratoire. 

    Les données terrain

    Les données terrain sont issues de vrais utilisateurs Chrome via le CrUX (Chrome UX Report). Elles sont collectées avec le consentement des internautes pour améliorer les fonctionnalités et les performances du navigateur. Elles apportent ainsi des informations objectives, réelles, sur le comportement des utilisateurs et sur la performance des pages. Elles sont exploitées ensuite dans des outils Google, comme PageSpeed Insights et la Search Console. 

    Les données terrain doivent être privilégiées lorsque cela est possible. Elles ne sont pas disponibles sur toutes les pages, notamment sur celles générant trop peu de visites. 

    Les données en laboratoire

    Les données en laboratoire simulent dans un environnement artificiel la visite d’un internaute sur une page. Elles sont utiles pour mesurer l’expérience utilisateur, mais elles sont moins objectives et précises. Elles ne se basent pas sur le réel.

    Il n’est pas possible de mesurer le First input Delay dans ce contexte : un utilisateur doit nécessairement être impliqué pour obtenir des données. Il est cependant possible d’utiliser le Total Blocking Time (TBT) à sa place. Ce dernier ne fait pas partie des Core Web Vitals. Il s’agit d’un indicateur mesurant le temps nécessaire pour exécuter une tâche sur un navigateur web. Il est utilisé pour identifier les raisons d’un temps de réactivité trop long.

    Mesurer les Core Web Vitals

    Google propose gratuitement deux outils indispensables pour mesurer les signaux web essentiels : PageSpeed Insights et Search Console. 

    PageSpeed Insights

    L’outil PageSpeed Insights se base sur des données de terrain et de laboratoire. Il permet de vérifier une seule URL à la fois, contrairement à Google Search Console. Il analyse le contenu d’une page, puis donne des suggestions pour optimiser la vitesse de la page. Cet outil utilise Lighthouse, une plateforme open-source, pour mesurer les données en laboratoire. Lighthouse est notamment utilisé pour réaliser des audits de performance et mener des tests d’utilisabilité.

    Google Search Console

    Google a modifié la Search Console pour l’adapter à l’arrivée des Core Web Vitals. Cet outil indispensable est capable de mesurer toutes les URL d’un site en même temps. Il les regroupe par statut, type de métrique, similarité, etc. Seul le propriétaire du site peut accéder au rapport Search Console

    Améliorer les Core Web Vitals

    Si vos Core Web Vitals ne sont pas satisfaisants, plusieurs raisons peuvent l’expliquer. Découvrez les principales causes, puis des solutions pour les corriger. 

    Améliorer le Largest Contentful Paint

    Un mauvais LCP peut être dû à plusieurs problèmes. Par exemple :

    • Le serveur met trop de temps à répondre : la solution la plus pratique est d’opter pour un serveur plus performant. Il est aussi possible d’utiliser la commande Time To First Byte pour indiquer au serveur les éléments à charger en premier ;
    • Il y a des blocages au niveau du code JSS ou JavaScript : supprimez ou désactivez les balises provoquant le blocage ;
    • Les médias (photo, vidéo…) sont longs à charger : compressez ces ressources, puis chargez-les en mode « lazy-loading ». Pensez également à activer la mise en cache. Les médias se chargeront plus vite pour les internautes ayant déjà visité le site.
    • Le site a été optimisé pour le rendu utilisateur : il ne peut donc faire aucune action avant la fin du chargement du contenu. Pour résoudre ce souci, supprimez les JavaScript concernés, mais aussi les techniques de pré-rendu utilisées.

    Améliorer le First Input Delay

    Si le FID met plus de 0,1 seconde à répondre, cela peut résulter de l’utilisation d’un Web Worker. Dans ce cas, vous devez l’éviter. Ce problème survient aussi lorsque des scripts JavaScript fonctionnent de manière indépendante des autres ou sont exécutés en arrière-plan. Vérifiez si c’est le cas, puis supprimez ou modifiez les scripts concernés. 

    Améliorer le Cumulative Layout Shift

    Les contenus se déplacent sur l’écran pendant le chargement, occasionnant un CLS élevé. Réglez ce problème en créant un bloc de contenus présent dès le moment où la page est chargée. Il pourra accueillir les éléments utiles, une image, les publicités, etc. Lorsque la page s’affiche, ce bloc apparaît aussitôt, les contenus ne bougent plus durant le chargement.

    Impact SEO et futur des Core Web Vitals 

    Les signaux web essentiels impactent le SEO (Search Engine Optimization, ou optimisation pour les moteurs de recherche) d’un site web. Ils sont pris en compte par l’algorithme Google depuis 2021 pour déterminer l’ordre d’affichage des résultats. Si un site ne les prend pas en compte, son positionnement dans la SERP sera moins bon.

    Impact SEO

    Google ne s’intéresse pas seulement à la pertinence des réponses apportées aux requêtes des internautes. Son objectif est de garantir la meilleure expérience utilisateur, y compris sur les sites présentés en premier dans la SERP. La prise en compte des Core Web Vitals par son algorithme est un pas de plus dans cette direction. Ils s’ajoutent à d’autres éléments, comme l’utilisation du protocole HTTPS. Un site sans interstitiels envahissants (encarts publicitaires affichés au chargement empêchant de lire le contenu) sera lui aussi valorisé. 

    Google a constaté les effets négatifs des temps de chargement longs sur l’expérience utilisateur. Cela augmente le taux de rebond significativement. 

    Prendre en compte les Core Web Vitals dans une stratégie SEO est indispensable pour améliorer :

    • La position du site dans les résultats de recherche ;
    • La satisfaction des utilisateurs du site.

    L’impact des Core Web Vitals est encore faible dans le référencement. Il y a pourtant tout intérêt à les prendre en compte dès maintenant. Les effets sont bénéfiques pour les entreprises. Plus le site est optimisé, mieux il est classé dans la SERP. Une bonne position engendre une hausse des visites et donc des probabilités de conversion en vente. Un consultant SEO doit mettre en œuvre toutes les actions possibles pour optimiser le référencement naturel d’un site. 

    Futur des Core Web Vitals

    Les signaux web essentiels ont un impact encore relatif sur le classement des sites, mais cela pourrait bien évoluer. Google valorise de plus en plus la qualité de l’UX. De futures mises à jour sont à attendre dans ce sens, avec de nouveaux indicateurs. Ils viendront renforcer ceux déjà pris en compte dans les Core Web Vitals, dans l’objectif de mieux cerner la performance web. Une stratégie SEO doit prendre en compte cette évolution. Si les contenus restent un enjeu clé pour le référencement, l’aspect technique des sites représente un pilier toujours plus essentiel. 

    Google, à travers les Web Core Vitals, veut inciter les sites à améliorer la qualité de l’UX pour répondre toujours mieux aux attentes des internautes. La rapidité de chargement d’une page web est un critère essentiel dans l’expérience utilisateur. Il est indispensable d’auditer son site, d’optimiser et de monitorer ses performances. C’est un élément clé pour booster son référencement naturel. 

    Les 3 points clés à retenir :

    • Les Core Web Vitals incluent trois indicateurs essentiels : LCP, FID et CLS ;
    • Ils mesurent la rapidité, la réactivité, la stabilité visuelle d’une page pendant son chargement ;
    • L’expérience utilisateur a un impact de plus en plus fort sur le référencement naturel d’un site. 

    1re agence SEA indépendante de France, Ad’s up consulting vous accompagne tout au long de l’élaboration de votre stratégie SEO. Ses experts imaginent des dispositifs 100 % personnalisés, adaptés à vos besoins. Ils vous aident à atteindre tous vos objectifs business : trafic, leads, ventes. 

    À propos de l'auteur

    Ugo
    Ugo
    Consultant SEO
    En tant que consultant SEO, Ugo se charge de créer et de mettre en place les stratégies et les optimisations SEO et ASO de ses clients pour les rendre plus visibles.